Il y a plus de dix ans, une collègue m'a dit, un jour qu'on parlait littérature, qu'elle adorait Balzac et qu'elle en avait tout lu... et elle avait 35 ans. Je me souviens avoir trouvé cela triste. Plus rien à découvrir de Balzac, à moins de relire. Et pourtant, l'oeuvre de Balzac est immense. Il pourrait en être de même pour moi, avec Jules Verne. Mais non. J'aime l'idée de le découvrir, encore et toujours, à travers ses oeuvres. Aussi à travers de ce qui s'en dit, essais sur l'auteur, son oeuvre... Etant plus jeune, je relisais beaucoup plus, ma version de l'Odyssée, Voyage au centre de la Terre... Mais plus le temps passe, et plus je trouve de livres à lire. De ce fait, il devient rare que je relise. Sauf peut-être Tintin ? Maintenant, effectivement je me concentre sur son auteur, Hergé, l'exégèse sur son oeuvre...

Mais oui, je prends mon temps pour lire. Je peux me le permettre. Ces derniers mois, je me suis embarquée dans le cycle des Robots d'Isaac Asimov. Au mieux, j'ai dû lire deux volumes à la suite. J'éprouve le besoin de faire durer le plaisir. Comme avec "Jules". Surtout quand j'aime, et pourtant, Dieu sait si je  me demande ce qu'il va se passer à l'épisode suivant ! De l'art de faire durer le suspense... Ou peut-être que je me calme avec l'âge ?

Italo Calvino remarquait que " les classiques sont ces livres dont on entend toujours dire :"Je suis en train de le relire..." et jamais "Je suis en train de le lire..."" Y viendrai-je, un jour ? Pourtant, il y a toujours une première lecture. Ou est-ce un snobisme visant à faire croire que l'on connaît déjà tout ? Rien ne serait plus faux, en réalité... La réponse est peut-être dans ce livre-là, si je me décide à le lire... J'ai acheté, il n'y a pas très longtemps, la nouvelle édition de poche de Pourquoi lire les classiques, de Calvino donc. Mon problème doit être la bibliomanie, mais comment concilier lecture et écriture ? Ces deux choses prennent du temps, mais ce sont le revers et l'avers de la même médaille... Il est important de lire - puis relire pour, peut-être, voir comment c'est fait, et ainsi prendre une leçon d'écriture. Même si ma bibliothèque croît à une vitesse exponentielle...