livres

En ce moment, j'échange avec  ma mère, qui était bibliothécaire, sur le fait que ce corps de métier ne conseille pas une lecture en particulier. Il s'agit d'envie, de découvertes faites "tout seul comme un grand", même en étant étudiant. La difficulté de ces derniers, me semble-t-il, est de ne pas se tromper dans les ressources des bibliothèques universitaires. Se faire conseiller ? Ma mère prône au contraire une liberté totale de l'étudiant, tout comme en général d'ailleurs. Liberté chérie !

De mon côté, je le ressens davantage vis-à-vis de ma propre bibliothèque qui, comme je le mentionnais dans un précédent billet, croît à une vitesse exponentielle. Encore hier, j'ai acheté des livres. L'envie de... librairie. J'adore m'immiscer dans ces endroits, plus que dans les bibliothèques (le cordonnier étant le plus mal chaussé...). Prendre un immense "bain de livres", telle Picsou dans son or. En fait, je fonctionne à l'envie. Ma bibliothèque est suffisamment variée pour cela, car j'ai des centres d'intérêt multiples, et en outre j'ai hérité de celle, très classique, de mon grand-père.

En effet, je peux lire des romans classiques, ma période préférée étant le XIX° siècle et, de plus en plus, le XX° siècle, avec beaucoup de littérature étrangère et pas uniquement italienne ; je lis aussi des polars, quelquefois de bons thrillers, de la SF... J'aime aussi beaucoup le fantastique. Aussi des livres humoristiques. Autant que possible, je lis des livres à la suite, très différents les uns des autres. En outre, justement, de mes années étudiantes, j'ai gardé l'habitude de lire des essais. Là aussi, les thèmes qui m'intéressent sont assez éclectiques. Je lis donc toujours au moins deux livres en même temps : un essai, et une oeuvre de fiction. Là aussi, l'envie est primordiale. Avec, dirait ma mère, le droit à l'erreur. Dans ce contexte-là, je le comprends mieux. Du coup, je  n'ai que des lectures plaisir ! Même les essais, d'ailleurs. Je suis en train de lire une histoire de l'écriture qui, bien que datée (années 50), me passionne. Et j'en ai pour un moment... Cela me stimule. Stimulez-vous aussi, votre créativité ! si vous en avez le temps et... l"envie !

 

Claire M.