27 janvier 2020

escapade dans le Sud Ouest

La  porte étroite qui chancelle.   -          Regarde ! lança le chauffeur. N’est-ce pas là que tu as passé ton enfance ? -          On a dit qu’on faisait un tour à la campagne, pas un pèlerinage, se renfrogna la copilote. Je ne veux plus voir ce grand jardin. Il fait beau, je t’aime, ne me flanque pas le bourdon. -          Mais je ne l’ai jamais vu, moi ! Tu oublies que... [Lire la suite]
Posté par Claire Monelle à 18:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 janvier 2020

Invitation à la promenade (littéraire)

Je crois que, même parmi les enseignants qui m'entourent, je suis une espèce en voie de disparition.... Dans la "salle des maîtres" (mais aussi de quelques autres membres du personnel), je suis la seule à écrire de façon suivie. Les enseignants parlent "boutique", ou de choses plus légères ( ma nouvelle Message infernal, publiée sur ce blog le 25 octobre 2019, est le résultat d'une de ces conversations), et moi, dans mon coin, j'écris mes pages en italien... Outre cela, aux récréations et lors du "silence on lit !" deux fois dans la... [Lire la suite]
Posté par Claire Monelle à 17:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 janvier 2020

élucubrations

l'âme   bon débarras !   le grand lecteur
Posté par Claire Monelle à 11:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 janvier 2020

le traducteur du Major Thompson

Pierre  Daninos   Pierre Daninos, né et mort  à Paris (26 mai 1913 – 7 janvier 2005) est un écrivain et humoriste français, qui a été agent de liaison avec l’armée britannique pendant la 2° guerre mondiale, a commencé sa carrière littéraire en 1940. Après l’armistice, il s’est provisoirement exilé à Rio, au Brésil ; c’est là qu’il a écrit son premier roman, Le sang des hommes. Une fois rentré à Paris, il reprend sa véritable profession, c’est-à-dire journaliste, et fréquente les milieux littéraires. Entre... [Lire la suite]
Posté par Claire Monelle à 16:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 janvier 2020

Secrets de fabrication

Secrets d’écrivain.   Paris-flash, janvier 2019, extrait d’interview «   - Et maintenant, Romain Lelong, parlez-nous de votre dernier roman, Le marteau de Charles… Il s’agit d’une uchronie, n’est-ce pas ? -          Oui, en effet, et cette fois je suis remonté loin dans l’histoire, ça n’a plus rien à voir avec les Conquistadors… Et je me suis focalisé sur ce que serait  devenue la France, si les Arabes n’avaient pas été arrêtés par Charles Martel. Tout le monde... [Lire la suite]
Posté par Claire Monelle à 16:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 janvier 2020

Recette pour la nouvelle année

Pour une année réussie, il vous faut :  - la santé  - de l'Amour -une pincée de sel -un peu de piment - de l'eau dans votre vin - un peu de chocolat,  mais pas trop - quelques douceurs  -du marc de café    Mélangez intimement la santé et l'Amour, ajoutez le sel et le piment. Laissez reposer quelques mois dans un endroit chaud et douillet. Pendant ce temps-là, coupez votre vin d'eau. Si vous ne buvez pas de vin, c'est mieux. Octroyez-vous de temps en temps du chocolat  (noir de... [Lire la suite]
Posté par Claire Monelle à 16:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 décembre 2019

hommages

" j'ai une adorable maîtresse toute blanche et qui s'appelle Neige. C'est une chatte de race, jolie, et que j'embrasse tout le jour sur son nez rose. Elle efface mes vers avec sa queue, se promène sur ma table pendant que j'écris." S. Mallarmé ( correspondance intime)   "Que ta voix, chat mystérieux, Chat séraphique, chat étrange, En qui tout est, comme en un ange, Aussi subtil qu'harmonieux !"            Ch. Baudelaire (in "Le chat", Les fleurs du mal)   Je... [Lire la suite]
Posté par Claire Monelle à 17:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 décembre 2019

actualité (brûlante)

  " C"est curieux,on ne voit plus rien passer..."
Posté par Claire Monelle à 17:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 décembre 2019

Belle rencontre

Promeneurs dans le désert.   Elle plongea, fit quelques brasses, et fut emportée par le flot noir. Ce n’était pas de l’eau, elle le sentait bien, c’était plus collant et pas aussi agréable que son véritable milieu naturel. Alors Oumaïcha décida de réapparaitre à la surface de la terre. Elle jaillit d’un puits, et tomba sur le sable d’un désert. Le flot noir s’écarta d’elle, laissant apparaître deux jolies jambes fuselées. Oumaïcha se mit debout en titubant. -          Où... [Lire la suite]
Posté par Claire Monelle à 17:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 décembre 2019

sous d'autres climats...

  l'homme heureux   pour faire voler un tapis...   ricochets
Posté par Claire Monelle à 16:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]